AccueilImmobilier5 points important pour choisir son terrain pour construire sa maison

5 points important pour choisir son terrain pour construire sa maison

L’essence même de la construction bioclimatique est d’utiliser à notre avantage le climat et l’environnement, de composer avec ces éléments plutôt que de se battre contre eux. Les rayonnements du soleil servent à assurer une partie des besoins en chauffage, la végétation joue le rôle de protection naturelle, etc.

Bien choisir son terrain permet non seulement de pleinement profiter de son environnement mais aussi de diminuer les efforts techniques lors de la conception (épaisseur d’isolants nécessaires pour atteindre des performances, etc.). Voici les 5 principaux points à regarder en achetant un terrain destiné à accueillir une maison écologique :

1. La typologie du terrain

De manière générale, un terrain plat offre une plus grande souplesse en termes de conception et élimine d’emblée les surcoûts éventuels d’un terrain en pente (terrassement léger, création d’un demi sous-sol, etc). Il est également pertinent de vérifier l’exposition aux vents permanents qui risquent de refroidir les parois concernées.

2. L’orientation

Pour bénéficier pleinement des apports solaires, une orientation Sud dégagée est essentielle. Outre l’orientation plein Nord, l’exposition Ouest est à bannir : l’été, la maison souffrira de surchauffe (soleil en fin de journée) et l’hiver, elle ne bénéficiera d’aucune luminosité ou chaleur.

3. La végétation

La végétation est un point sensible. Sa présence sert l’été de protection naturelle sur la façade Sud et limite les risques de surchauffe. En revanche sa surabondance peut devenir une entrave à la luminosité ou aux rayons du soleil. Il nous faut donc vérifier la quantité et le type de végétation.

4. La présence de masques

Ce point relie les 2 précédentes idées : les apports solaires seront pleinement accessibles avec une orientation Sud dégagée et une végétation « bien placée » sur le terrain. La notion de « masque » (ce qui entrave) va plus loin et concerne l’environnement immédiat de la maison comme la présence d’immeubles qui limite l’accès à la lumière par exemple.

5. La règlementation et les règlements

À l’heure actuelle, le PLU (Plan Local d’Urbanisme) est trop rarement rédigé en fonction du « bons sens » bioclimatique. Il existe parfois des limitations et des obligations qui vont à l’encontre des principes du bioclimatisme, sans toutefois être un handicap à la construction. Il est intéressant de consulter le PLU en amont de l’achat. De la même manière si le terrain est soumis à un règlement de lotissement, n’hésitez pas à le consulter. Exemple d’ « aberration » : l’obligation d’orienter la toiture en fonction de la route, elle-même orientée… Nord / Sud, ce qui donne un beau pignon exposé… plein Sud !

Pensez à l’étalement urbain

À l’heure actuelle, nous avons tendance à construire loin des centres-villes pour diverses raisons : prix des terrains, rareté, confort de vie… L’étalement urbain désigne le développement de surfaces urbanisées en périphérie des villes. Malheureusement construire une maison écologique en allant loin en périphérie manque de cohérence sur la volonté d’un faible impact environnemental. Rappelons-nous que la consommation énergétique liée aux transports est l’une des principales causes de l’aggravation de l’effet de serre.

Pour votre recherche de terrain, privilégiez principalement un terrain proche de votre lieu d’activité, de transports en commun… ou de tout moyen vous permettant de diminuer l’impact de vos déplacements.

Resté connecté

16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner

Nouveautés

Articles en relation

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici