AccueilEntrepriseCoefficient syntec

Coefficient syntec

SYNTEC ou Fédérations Syntec est le nouveau nom de la chambre syndicale des Bureaux d’études techniques de France, depuis 1979. L’acronyme naît de « chambre SYNdicale des sociéTés d’Études et de Conseils (SYNTEC).

Le groupe défend les intérêts de ses adhérents dans différents domaines professionnels sur la base de leurs conventions collectives. L’accord prévoit une classification des emplois qui utilise un coefficient (souvent appelé coefficient hiérarchique ou coefficient de salaire) pour associer chaque salarié à un statut ou à une catégorie.

Qu’est-ce-que le SYNTEC ?

Le Syntec est une organisation syndicale très prédominante dont les domaines d’activité sont l’ingénierie, l’événementiel, la formation professionnelle et l’informatique. La mission principale du Syntec est de protéger les entreprises et de les représenter dans le domaine de l’emploi et des questions sociales.

Afin de remplir sa mission, le Syntec s’est fixé cinq objectifs principaux :

  1. Signer une convention collective au travail.
  2. Recherche sur les intérêts généraux des membres.
  3. Ses membres représentent les pouvoirs publics.
  4. Faire des propositions qui répondent aux besoins de ses membres à un prix préférentiel.
  5. Garantie des codes d’honneur liés à l’adhésion.

La fédération Syntec est composée d’administrateurs et du président du syndicat adhérent.

La convention collective est la bible du syndicat Syntec. C’est ici que les sociétés adhérentes se rapportent aux règles de gestion du personnel d’encadrement comme conditions de recrutement, droits aux congés payés, charges sociales, indemnités de départ, contrats de travail, et contrats de professionnalisation. Les règlementations du contrat et du contrat d’apprentissage. Il s’agit également de la protection des brevets d’invention et du secret professionnel. Mais la partie la plus consultée est sans aucun doute les qualifications et la classification des salariés.

Que veut dire coefficient SYNTEC ?

Dans la convention collective du Syntec, tous les salariés se voient attribuer un coefficient basé sur la classification des emplois. Le tableau reprend les catégories d’emplois couvertes par l’accord et attribue différents niveaux aux salariés selon les conditions suivantes :

  • Leur degré d’autonomie au travail. 
  • Les obligations qui leur sont octroyées. 
  • La formation ou l’expérience professionnelle qu’ils ont acquise en fonction de leurs qualifications.

Le Syntec classe les salariés sous la forme de deux numéros X et Y car il s’organise autour de deux notions principales qui sont le poste et la fonction.

Ainsi, chaque combinaison « poste – fonction » se voit attribué un coefficient pour déterminer la grille salariale du Syntec, c’est-à-dire le salaire minimum correspondant à chaque poste dans l’entreprise. Par conséquent, le coefficient Syntec est un indicateur utilisé pour modifier les salaires.

De plus, le coefficient de la convention collective Syntec aide les employeurs à :

  • Déterminer le poste correspondant à l’employé (ou au moins ses responsabilités et son niveau de tâche).
  • Adapter le profil professionnel des employés au poste donné.
  • Établir une structure hiérarchique entre les emplois. 
  • Permettre aux employés de se développer hiérarchiquement.

Qui fixe le coefficient SYNTEC ?

C’est l’employeur qui détermine le classement du salarié et le coefficient Syntec correspondant. Cependant, ce coefficient peut être négocié avant et pendant l’exécution du contrat de travail.

En toute logique, l’évolution des carrières des salariés va entraîner des évolutions de leurs coefficients Syntec et des postes occupés. La modification du coefficient par l’employeur doit être une modification du contrat de travail.

Si les signataires de la convention Syntec modifient ou amendent la classification des emplois, le nouveau coefficient peut confronter directement les salariés sans modification.

Quels sont les types de coefficients de la convention collective Syntec ?

Sous Syntec, le facteur salarial dépend du type de salarié. Vous distinguez d’abord deux grandes catégories :

  1. ETAM (Employés, Techniciens et Agents de Maîtrise) ; 
  2. Ingénieurs et managers.

Ces catégories sont réparties en plusieurs emplacements. Chaque emplacement de la classification Syntec correspond à un coefficient différent.

C’est quoi le coefficient SYNTEC ETAM ?

Dans la convention Syntec, le coefficient cadre varie de 95 à 270 pour les nouveaux embauchés, ce qui est le coefficient le plus élevé pour les cadres supérieurs.

La grille de salaire minimum mensuel total est obtenue à partir de la formule suivante : Facteur de position multiplié par la valeur de trame de point.

Par exemple, le revenu mensuel total des dirigeants avec un coefficient Syntec de 130 ne peut être inférieur à 2 706,60 euros.

Où doit apparaître le coefficient Syntec de salaire ?

Les coefficients Syntec doivent toujours apparaître à deux endroits : 

  1. Sur le contrat de travail de l’employé. 
  2. Sur chacune de ses fiches de paie.

Le coefficient Syntec fait partie des informations obligatoires sur le bulletin de salaire. Elle peut entraîner une amende de 450 euros par l’employeur. Si le salarié peut prouver que cette négligence a causé son préjudice, il peut également réclamer des dommages-intérêts.

Le coefficient Syntec définira le salaire minimum régulier auquel un salarié a droit.

A noter que si le salaire est inférieur au SMIC stipulé dans la convention Syntec, l’employeur sera sanctionné.

Par ailleurs, il existe un logiciel de paie qui permet de publier automatiquement des bulletins conformes à la Convention Syntec.

Resté connecté

16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner

Nouveautés

Articles en relation

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici