AccueilÉconomieGaz : les offres à prix fixe valent-elles le coup ?

Gaz : les offres à prix fixe valent-elles le coup ?

Pour la première fois en 2021, une majorité de français (55%) déclare avoir connaissance de la possibilité de changer de fournisseur de gaz (résultats de la 7ème édition du Baromètre Energie-Info sur l’ouverture du marché) ! Cette prise de conscience tardive, plus de cinq ans après l’ouverture totale du marché gazier à la concurrence, explique en partie la méconnaissance par le consommateur des différentes catégories d’offres présentes sur le marché, et notamment des offres à prix fixes.

Un mécanisme gagnant avec l’augmentation du gaz

Le consommateur ayant souscrit à une offre à prix fixe est garanti, pendant les 1, 2 ou 3 années de son contrat, de bénéficier d’un prix du gaz fixe et ce, indépendamment des fluctuations du prix des tarifs réglementés du gaz. En contrepartie, le prix du kWh utilisé pour déterminer le montant de la facture est, au départ, supérieur à celui du tarif réglementé du fournisseur historique, GDF Suez.

Les offres à prix fixes sont pratiques en ce qu’elles permettent au consommateur de gérer son budget énergie de façon sereine pendant plusieurs années. Mais surtout, elles garantissent au client la stabilité du montant de sa facture, contrairement aux tarifs réglementés ou encore aux offres indexées au prix du gaz qui, quant à elles, ont pour avantage de proposer un prix du kWh sensiblement inférieur aux tarifs réglementés.

Ce choix de l’offre à prix fixe peut donc s’avérer stratégique puisqu’il devient rentable à partir du moment où, après plusieurs mois d’augmentation, le tarif réglementé du gaz devient supérieur au prix du gaz de l’offre fixe.

Le bon choix entre 2005 et 2012

L’intérêt des offres à prix fixes est particulièrement flagrant au regard des augmentations drastiques du prix du gaz ces dernières années. En effet, les tarifs réglementés du gaz ont connu une hausse de près de 80% entre 2005 et 2012 ! Ainsi, les consommateurs ayant privilégié les offres fixes au cours de ces sept années n’ont pas subit l’explosion du tarif réglementé et ont, in fine, été gagnants sur le montant de leur facture de gaz.

En effet, si l’on se fie aux chiffres de l’Observatoire de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) pour les premiers trimestres 2011 à 2013, on constate que le choix d’une offre à prix fixe EDF bleu ciel en 2011 s’est révélé plus économique pour le consommateur que l’offre réglementée du fournisseur historique GDF Suez.

Aujourd’hui : quelle stratégie ?

Si la tendance haussière des prix du gaz s’est confirmée en 2020, cette augmentation des tarifs réglementés ne devrait néanmoins se chiffrer qu’entre 0,6 et 0,8%, ce qui n’est pas forcément suffisant pour justifier le choix d’une offre fixe.

De même, il est particulièrement difficile d’anticiper l’évolution du prix du gaz pour 2022 et donc de recommander au conseiller d’opter pour offre fixe. En effet, les tarifs réglementés du gaz dépendent de l’évolution du cours des matières premières ou encore de la parité euro-dollar, autant d’éléments complexes et dont l’évolution s’avère particulièrement difficile à anticiper.

En tout état de cause, le choix d’une offre fixe ne représente pas un véritable risque financier pour le consommateur. En effet, si celui ci se rend compte que l’augmentation des tarifs réglementés du gaz est inexistante ou trop faible pour que son choix d’une offre à prix fixe se révèle intéressante en termes de prix, il peut à tout moment résilier son contrat sans frais et opter pour une offre indexée chez le fournisseur de son choix !

Resté connecté

16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner

Nouveautés

Articles en relation

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici