MediasCitoyens

Radio Wallon : une radio communautaire menacée au Chili

La radio communautaire Mapuche « Wallon » ne peut plus émettre suite à l’incendie d’un de ses émetteurs. Le comité Mapuche de Grenoble lance un appel pour venir en aide à cette radio essentielle qui milite pour les droits des indiens du Chili. Une grande soirée est organisée lundi 4 mai à 20h00 à la Maison des Associations de Grenoble. Explications

Depuis 1992 et le festival « 500 ans de résistances indiennes , noires et populaires » alors organisé par le CIIP (Centre d’Information Inter-Peuples ) de Grenoble, de nombreux échanges de solidarité se sont mis en place entre les Grenoblois et les Mapuches du Chili ; en particulier avec la petite commune de Tirua dans la neuvième région (à deux heures et demie au sud de Concepción au bord de l’océan pacifique). Des échanges où Radio Grésivaudan tient un rôle essentiel de lien avec la radio communautaire locale : Radio Wallon.

« Une dynamique s’est créée autour de cet échange amical, constructif et tous les participants ont le sentiment aujourd’hui d’avoir participé à une belle aventure humaine car c’est de la survie et de la récupération d’une identité bafouée qu’il s’agit. C’est aussi l’histoire de la résistance d’un peuple courageux , qui finalement se bat depuis la conquête pour préserver son lieu de vie, sa terre et sa culture. Et tout ça continue aujourd’hui ! », explique Catherine Puig, la vice-présidente du Comité Mapuche de Grenoble.

Cela continue aujourd’hui, en effet, car malgré l’accession au pouvoir de Michèle Bachellet, socialiste, les droits de ces peuples indigènes sont toujours bafoués et de nombreux Mapuche se retrouvent emprisonnés pour avoir résisté à la confiscation de leurs terres.

Dans cette situation, le rôle de la radio communautaire est essentiel : assurer un lien et une veille permanente au service de la population Mapuche (voir la présentation de Radio Wallon ci-dessous). Radio Wallon qui ne diffuse plus, c’est une étape en plus vers la spoliation totale de cette communauté.

Une nouvelle fois, un incendie vient de détruire un émetteur de la radio qui ne peut donc plus diffuser ses programmes. Le comité Mapuche lance donc un appel de soutien radio Wallon. Son objectif, réunir suffisamment de fonds pour remettre l’émetteur en état. A cet effet, une grande soirée de soutien est organisée lundi 4 mai à 20h00 à la Maison des Associations de Grenoble.

Pour soutenir radio Wallon : envoyer vos messages à peumahue@gmail.com

 

Présentation de Radio Wallon par elle-même

 

Radio Wallon, première radio mapuche et interculturelle du Chili, se situe dans la ville de Likanray, dans la précordillère des Andes, dans la « Commune » [plutôt l’équivalent de nos cantons ou de nos départements français] de Villarrica, 9ème Région. Elle est apparue en mars de l’année 2004, après plus d’une décennie de travail. Elle est le fruit de l’effort d’hommes et de femmes mapuche qui s’organisèrent à travers la « Corporation de Développement et de Communications Mapuche Xeg Xeg ». Cette organisation est elle-même apparue en 1990, pour contribuer par son travail à la reconstruction de la société mapuche, à l’intérieur du nouveau contexte politique qui se met en place dans le pays, et plus particulièrement au sein du peuple mapuche.

Radio Wallon émet du lundi au samedi, depuis 7h00 jusqu’à 22h00. C’est la première radio mapuche au Chili, pour autant la première radio interculturelle du pays, elle a une couverture interrégionale, de la 9ème Région ainsi que dans la Région De Los Ríos, parvenant à couvrir un total de 14 « Communes » : Freire, Pitrufken, Gorbea, Lonkoche, Lanko, Cunko, Villarrica, Pucón, Curarrehue, Panguipulli, La Unión, San Jose La Miriquina, Los Lagos, Valdivía. En tant que media, le travail s’engage à renforcer un développement prenant en compte notre identité, notre relation harmonieuse de respect et de valorisation avec la société non mapuche, comme principe basique afin de construire une société juste, fraternelle, solidaire, démocratique, plurinationale, multiculturelle.

Radio Wallon naît pour s’intégrer et persister au cœur du paysage du territoire mapuche, pour être partie intégrante des rivières, lacs, volcans et montagnes ; pour à partir de là faire un travail d’information, d’éducation et de divertissement ; et contribuer à l’unité politique du peuple mapuche.

Son nom [« qui regarde depuis le ciel »] symbolise l’esprit avec lequel on a développé l’idée d’une radio mapuche, qui est, dans un espace commun représenté par le « kallfu wenu » - ciel bleu -, que tous nous réalisions un projet, sans que personne ne le fasse au détriments des autres. Tous et tout sont importants pour construire une société qui assure la vie aux futures générations.

Cinq ans après avoir initié les transmissions de la première radio mapuche, ce travail a sans aucun doute eu son importance, il a permit de connaître et d’intérioriser un outil jusque là inconnu de la société mapuche. Une radio a aussi permit d’acquérir une expérience importante, qui sera un appui sur lequel nous pourrons faire de futurs projets.

Pour nous qui avons donné corps à ce projet, l’expérience n’a pas été facile. Cependant nous pouvons signaler avec satisfaction que nous avons abordé un thème et un outil qui sans aucun doute en ce moment ont une importance fondamentale, non seulement pour la société mapuche, mais aussi pour la société dans son ensemble. Le fait de manier cet instrument nous permettra de compter avec un support qui contribuera au développement de nos communautés, en plus d’avoir une incidence sur les thématiques et la politique auxquelles se réfèrent les peuples originaires.

Objectifs :

1.Soutenir le processus de reconstruction de la société mapuche, pour avancer dans la construction d’un projet politique qui promeuve, valorise les principes de vie mapuche, des interrelations entre ses membres, de l’équilibre et de l’harmonie avec son environnement.

2.Un instrument au service des organisations mapuche et non mapuche , pour que chacune puisse promouvoir ses valeurs et principes, défendre ses droits, avec l’objectif de contribuer à la construction d’une société juste, fraternelle, solidaire, démocratique, plurinationale, multiculturelle.

3.Soutenir le processus de démocratisation du pays et la participation politique du peuple mapuche.

4.Contribuer à la formation d’une proposition de développement sur le territoire où se trouve la radio, ce qui implique que celle-ci doive faire partie du projet de territoire.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1571083

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Médias  Suivre la vie du site Actualites des médias   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License