MediasCitoyens

Pour la démocratie participative, rompre la fracture numérique

Depuis une dizaine d’années, centres sociaux, MJC, foyers de jeunes travailleurs et bien d’autres associations ont entrepris de faciliter l’accès à l’internet aux personnes qui pour des raisons financières ou des raisons culturelles ont du mal à se servir de ces outils. Une nouvelle tâche s’ajoute, de plus en plus nécessaire, une réflexion citoyenne sur l’usage social de l’internet et des nouveaux médias. Là encore, le mouvement associatif en Rhône-Alpes multiplie les initiatives.

Rhône, fin des années 90 : centres sociaux de Saint Priest ou de la Croix Rousse, MJC de Monplaisir, foyers de jeunes travailleurs, des pionniers de tous âges ont entrepris de réduire la « fracture numérique ». Dans l’enseignement, des initiatives locales comme à Sainte Catherine sous Riverie ou dans la ZUP de Vaulx en Velin, mais aussi, pour les collèges, le Centre Erasme de Saint Laurent de Chamousset ont donné aux plus jeunes le b a ba de la cyberculture. Peu à peu l’internet est sorti des sévères écrans gris des centres de recherche pour devenir un outil partagé de découvertes. Mais très vite a été palpable le développement du web comme outil marchand, comme amplificateur d’illusions. De la découverte de l’outil, on est passé à son usage critique et citoyen.

Des réseaux d’informations comme Agoravox, ou dans des registres plus militants HNS ou Rebellyon, ou plus larges, Wikio, comptent aujourd’hui en Rhône-Alpes des dizaines de correspondants bénévoles. La qualité de l’information est contrôlée, non plus par les formes, bien éprouvées, mais socialement criticables, des structures de presse, mais par l’ évaluation des internautes, dont les modalités sont en voie d’élaboration.

Les médias associatifs utilisent de plus en plus les ressources du réseau pour se documenter et pour diffuser une partie de leurs programmes mais aussi pour échanger des programmes entre eux et pour démultiplier les liens entre leurs documents en ligne et les sites des associations, artistes ou personnes à qui ils ont donné la parole.

Acrimed mène une réflexion critique sur les usages de la presse papier ou audiovisuelle ou des nouveaux usages de l’internet. Auprès des enfants, dans la tradition du CLEMI, une association régionale, Fréquence Ecoles, sensibilise les jeunes à une lecture critique des médias. La MJC de Sainte Foy utilise l’internet pour l’éducation à la citoyenneté des jeunes enfants. Docforum favorise une réflexion citoyenne sur l’usage des nouveaux médias. La vidéo participative Vivé, à Grigny permet aux enfants comme aux adultes de la commune un investissement citoyen à travers la mise en place d’émissions que les habitants conçoivent et réalisent.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1571083

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Citoyenneté - Solidiarité  Suivre la vie du site Participation citoyenne  Suivre la vie du site Rencontre Mondiale de la Démocratie Participative (...)  Suivre la vie du site les articles, les textes   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License