MediasCitoyens

Manger autrement : une autre économie alimentaire en Ardéche

Parole aux lycéens et aux acteurs alimentaires de l’économie sociale et solidaire ardéchoise sur l’antenne de Info RC, la radio associative en milieu scolaire du bassin d’Aubenas.

Durant tout le mois de novembre 2010, les Rencontres solidaires se sont déroulées en Rhône-Alpes. L’occasion d’une conférence-débat organisée au Lycée Olivier de Serres par Info R.C., la radio associative en milieu scolaire du bassin d’Aubenas, afin de réaliser une émission spéciale. Le lycée a mobilisé les 32 élèves de seconde Générale et Technologique sur ce projet pédagogique.

Durant cet événement qui se déroulait en public, Bram Vansynghel, Florent Hochet et Leïla Brouillaud, tous trois élèves en classe de seconde Générale et Technologique, ont fait la découverte de l’économie sociale et solidaire avec des acteurs locaux de terrain, à travers un échange fructueux pour ces futurs éco-citoyens.

Sur le thème « Manger autrement », ils ont interrogé Corinne Zaïontchkovsky de la scop "Bio libre partage", Patrick Gat, gérant de la biocoop "Les gatôbio" et Emmanuel Villard, représentant d’une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne). Ces échanges les ont amené à réfléchir et à mieux comprendre l’ESS : un moyen d’arriver à mettre en place une véritable économie qui sache rester modeste et sobre en produisant et en consommant localement et avec modération. Les trois intervenants ont insisté sur le fait que l’Economie sociale et solidaire « est un système d’échange entre différents partenaires qui met en avant d’autres valeurs que le profit : des valeurs humaines avant tout ! ». Ainsi, comme l’a souligné Corinne Zaïontchkovsky, « Manger autrement, c’est, avant tout, réfléchir à comment sont produits nos aliments. Avec notre coopérative ouvrière de production, on s’est rassemblé à quelques familles pour accéder à une alimentation biologique de qualité, à moindre coût. » Pour Patrick Gat : « Le choix d’un circuit court, c’est d’abord une démarche militante... La plupart des français sont sensibilisés au bio, il y a plus de 40% des français qui mangent bio régulièrement : le frein c’est le prix ». « Nous vendons directement aux consommateurs... La priorité de nos approvisionnements, c’est le local.... Avec 50 fournisseurs, insiste encore Emmanuel Villard, on trouve une variété de produits qu’on ne trouve pas en grande surface ».

« Manger bio, c’est un moyen de manger sainement et d’avoir des aliments plus riches en oligo-éléments. C’est possible même de manger moins cher en s’orientant vers une alimentation végétarienne et en faisant davantage la cuisine soi-même », conclut Patrick Gat .

ECOUTER L’EMISSION

Info RC


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1498638

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le monde d’ici et d’ailleurs  Suivre la vie du site Economie  Suivre la vie du site Economie Sociale et Solidaire  Suivre la vie du site Rencontres Solidaires 2010  Suivre la vie du site Manger autrement avec l’économie sociale et solidaire   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License