MediasCitoyens

Les Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes : pour une économie à dimension humaine

Les Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes ont été lancées le 28 octobre 2010 dans les locaux de Pôle Sud à Romans. Organisées par la Région Rhône-Alpes et la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire, elles sont vouées à promouvoir et à dynamiser l’ESS dans la région. L’occasion pour les organisateurs et les acteurs présents de dire leur attachement à faire de cette économie citoyenne un véritable vecteur de développement des territoires. Reportage de Radio Méga et Radio Saint Ferréol.

L’économie sociale et solidaire (ESS) se définit par des statuts (associatifs, coopératifs, mutualistes ou de fondations) mais aussi par un projet. "Est acteur de l’ESS, celui qui participe de façon démocratique au développement humain sur un territoire", explique Cyril Kretzschmar, conseiller régional en charge de l’Economie Sociale et Solidaire.

En Rhône-Alpes, comme en France, l’ESS représente plus de 10 % de l’emploi. Malgré cela, seulement 7 % des Français connaissent l’ESS. C’est pourquoi le Conseil Régional et la CRESS souhaitent, à travers l’organisation de ces Rencontres Solidaires, promouvoir la connaissance de cette économie.

Les Rencontres Solidaires : une centaine de manifestations dans toute la région

Cette année, tout au long du mois de novembre, les Rencontres proposent une centaine d’évènements, tous portés par des acteurs locaux de l’ESS : conférences, forums, soirées, débats, cinéma, émissions radio...

L’occasion de montrer le dynamisme d’acteurs économiques qui font passer la citoyenneté avant le profit, qui font de leurs activités de véritables atouts pour le développement humain de leurs territoires. Pour Cyril Kretzschmar, "l’ESS n’est pas juste une façon différente de faire les choses, c’est aussi répondre aux besoins mal couverts sur le territoire : gardes d’enfants, création artistique, accès au bio..."

ESS : "La réappropriation de l’économie par la société civile"

L’ESS c’est aussi l’expérience du groupe Archer, hôte de la manifestation de lancement à Pôle Sud. Grâce à une entreprise adossée à une association, Archer dont l’activité première était l’insertion, a relancé la fabrication artisanale de chaussures à Romans. Cette société anonyme avec une soixantaine d’actionnaires ne fait pas à proprement parler partie de l’ESS puisque que ses statuts ne sont ni coopératifs ni associatifs. Toutefois, une charte idéologique et un comité d’éthique veillent à ce que l’esprit originel soit préservé. L’entreprise assure aussi une activité d’insertion et ses chaussures sont fabriquées uniquement avec des produits locaux.

"Le statut ne fait pas la vertu", précise Gille Moncoudiol, du Groupe Archer au micro de Julien Marty de Radio Saint Ferréol. Et en effet, autant on peut trouver des entreprises de l’ESS qui se sont éloignées de l’esprit social et solidaire, autant nombre de PME se rapprochent de cet esprit par une véritable volonté de s’inscrire dans une démarche de développement local.

La question de la composition de la famille ESS n’est en effet pas encore totalement réglée. Cyril Kretzschmar insiste particulièrement sur la volonté de la Région de faire de la CRESS l’organe représentatif de l’ensemble du secteur de l’économie sociale et solidaire rhônalpine.

Historiquement, l’ESS est issue d’une part des mouvements ouvriers, mutualistes, coopératifs et associatifs de la seconde moitié du 19ème siècle - que l’on a appelé l’économie sociale - et d’un mouvement de la société civile qui, depuis vingt-cinq ans, développe une économie solidaire à travers des activités de commerce équitable, d’insertion par l’activité économique, de création culturelle, de production agricole (avec les AMAP par exemple - associations pour le maintien d’une agriculture paysanne)...

Pour Claude Alphandéry, l’ESS est "la réappropriation de l’économie par la société civile". Pour cet ancien résistant qui a consacré sa vie au développement de cette économie, elle est une démarche née de l’esprit de démocratie sociale prôné par le Conseil National de la Résistance.

ESS : une alternative économique ?

Longtemps considérée comme un secteur voué à l’action sociale et à l’insertion professionnelle, l’ESS se positionne de plus en plus comme une alternative économique pertinente au niveau des territoires. Relocalisation de l’économie par des structures qui ne délocalisent pas, gestion à dimension humaine d’entreprises qui font de la gouvernance démocratique un principe de base ; l’ESS a tout pour être le modèle économique d’une société qui voudrait se prémunir des soubresauts de l’économie financière. Et pourtant, si les collectivités locales commencent à soutenir son développement (la Région Rhône-Alpes, par exemple, a mis en place depuis trois ans un contrat économique sectoriel pour soutenir le développement de l’ESS) , l’Etat n’accorde pour l’heure pas plus de place à cette question qu’un service au sein de la direction de la cohésion sociale...

C’est aussi pour cela que le Conseil Régional organise des Etats Généraux de l’Economie Sociale et Solidaire le 3 décembre 2010 à Charbonnières-les-Bains. Une manière de s’inscrire dans ce mouvement national pour que le changement de cap économique soit un sujet incontournable de la campagne présidentielle de 2012.

TB

ECOUTER LE REPORTAGE DE RADIO MEGA ET RADIO SAINT FERREOL LORS DU LANCEMENT DES RENCONTRES SOLIDAIRES LE 28 OCTOBRE 2010 A ROMANS (26)

(Réalisation et entretiens : Gérard Dabbene, Julien Marty ; avec : Cyril KRETZSCHMAR - Conseiller régional à ESS Gille MONCOUDIOL - Président du conseil de Surveillance du Groupe Archer et Claude ALPHANDERY - Fondateur de France Active )

Voir le programme des Rencontres Solidaires

12 émissions de radio dans le cadre des Rencontres Solidaires


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1499833

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le monde d’ici et d’ailleurs  Suivre la vie du site Economie  Suivre la vie du site Economie Sociale et Solidaire  Suivre la vie du site Rencontres Solidaires 2010   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License